Là où la tête va, le corps suit (Clic itinéraire)

10 ans de retraite

13 novembre 2010

La fin d’un chapitre !

Le côté obscur ou presque

 

Le 13 novembre 2010, c’est probablement la date la plus sombre que j’ai eu à vivre dans ma vie. Dans la même année, j’avais perdu un contrat de quatre combats très lucratif avec l’UFC. J’avais enfin eu la possibilité de combattre pour une ceinture après 10 ans de carrière, près de 40 combats en main et un camp d'entraînement terriblement merdique. Ce n’était pas la faute de mes entraîneurs, mais de ce qui se passait entre mes deux oreilles.

C’est fou comment on peut devenir superstitieux, le chiffre 13 me faisait peur et ce n’est pas une farce. J’étais à un point dans la vie où je ne faisais plus confiance en personne. Essaie de devenir champion seul, essaie de devenir chef d’une entreprise à succès seul, ça prend de bonnes personnes autour de toi, et j’en avais. Je suis le seul responsable de cette défaite, ça avait été mon premier autosabotage.

Peut-être que j’avais reçu trop de coups, peut-être que je n’aurais jamais dû arrêter de changer la couleur de mes cheveux, c’était forcément mon super pouvoir tel un Samson des temps modernes, mais peu importe, je n’aimais plus combattre et la bonne décision avait été prise dans les loges, accrocher mes gants.

Peu importe la raison de cette défaite, énormément de choses se sont produites pendant ces 10 ans d’épreuves, de peaufinement, d’échecs, d’autosabotage, de changements, de redirection pour finir par trouver ce que je veux faire et pour enfin apprécier ce que je fais.

Sérieusement, sans le moindre doute, je devais vivre ces 10 dernières années dignes du speech de Rocky dans Rocky Balboa, me faire frapper, avoir mal, me relever et continuer d’avancer, répéter… Jusqu’à ce que je décide enfin de changer de pattern et d’avancer dans la bonne direction.

La vie n’a pas fini de m’envoyer des épreuves, maintenant j’ai une bonne tête, je pourrai prendre de bonnes décisions. Je vais continuer d’aider le plus de gens possible, dans un prochain futur, ce sera en équipe que je le ferai, accompagné de spécialistes nous irons plus loin en forêt, plus loin dans notre subconscient pour sortir d’une impasse et continuer d’avancer, de grandir.

Pourquoi je veux autant aider les gens?

Les Carl MonetteMarto Napoli et Nancy Audet qui ont essayé de m’aider quand je voulais faire de la radio et de la télévision avant même d’avoir fait l’école Promédia, sans même savoir si j’étais prêt à relever le défi. Ils l’ont fait avec de très petits gestes, mais avec un cœur énorme. Ce sont des gens bien comme eux, de cette planète, qui m’ont guidé et conseillé. Et bout de viarge qu’il y en a eu dans ces dix dernières années. Je vais toujours me souvenir d’eux, oui je me souviendrai des entraîneurs, des propriétaires de gym, de la famille, de mes amis et surtout de ma fille. Tous ont été là pour moi et je serai toujours reconnaissant.

Il y a beaucoup d’humains comme eux que je ne nommerai pas ici(liste vraiment trop longue) qui ont cru en moi. Malheureusement, l’homme que je suis ne se souvenait que du négatif, mon cerveau n’était pas bien entraîné et les gens qui me détruisaient mentalement étaient plus "puissants" et m'emmenaient dans le côté obscur.

J’ai confiance en la vie, en mon entourage, en nos idées.

Même si mon cerveau est très bien conditionné, je ne suis pas toujours positif ou super joyeux, je n’ai jamais eu le syndrome Instagram où tout est beau et magnifique, ça m’arrive encore de ne pas vouloir sortir, de vouloir rester enfermé dans le sous-sol et de jouer aux jeux vidéo.

Sauf que maintenant, je sais comment je me sens et ce que je dois faire pour redevenir joyeux, j’ai juste besoin de dépenser un peu d’énergie, bien manger, boire beaucoup d’eau et de prendre du soleil!!!  Ensuite, ce n’est qu’une question de minutes pour que mes projets continuent à avancer.

Marcher

Le 14 novembre 2020

Pour célébrer cette nouvelle décennie ce nouveau chapitre avec plein de projets qui viendront, je vais marcher de la Vélogare de Victoriaville jusqu’au Parc des Chutes-de-la-Chaudière à Lévis, seulement 110 km, ce n’est pas beaucoup, mais j’aimerais que des gens me suivent sur quelques kilomètres.

Le départ sera à 11h samedi. 

Merci encore à tous pour votre aide tout au long de ces 10 ans de fou. 

par Jonathan Goulet, le 7 novembre 2020

EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE SITE WEB 

 

Laisser un commentaire

français