Là où la tête va, le corps suit (Clic itinéraire)

Road trip, le début de Là où la tête va, le corps suit

Rouyn-Noranda
Evo Gym


13 Juillet 2019, c’est mon anniversaire, j’ai 40 ans. Ma fille et moi partons en road trip, Meleena, 20 ans elle est enfin en vacances avec son père. C’est notre premier “voyage” On part tôt le matin pour être certain d’arriver à l’heure à Rouyn. Une route sinueuse et merveilleuse où l’on peut observer plusieurs lacs, montagnes et animaux.

L’idée de partir en road trip vient d’une amie dans le showbiz québécois à qui les tournées n’ont plus de secret. Elle me dit : Mais pourquoi ne fais-tu pas des séminaires tout au long de ta route et surtout à Vancouver?

J’ai pensé que ce serait génial, une belle façon de rentabiliser mon voyage. J’avais contacté plusieurs écoles de chaque province, quelques unes m’ont répondu, c’était quand même l’été, il ne faut pas en vouloir à personne.

Plus les jours avançaient, plus mon projet de LRDG se développait, mes séminaires prenaient une différente raison d’être. Mon but, dans mon message, était rendu à documenter mon voyage, de parler de jiu-jitsu brésilien(JJB) et de ces bienfaits non pas seulement pour le corps, mais aussi pour la tête.

Une première personne m’avait contacté, Sébastien Dubé, propriétaire de Evo Gym, une branche de Brazilian Top Team (BTT) sous la tutelle de Stéphane Gareau ceinture noire de Fabio Holanda.

Le séminaire était quand même assez de base, il y avait mes techniques de lutte préférée et quelques techniques au sol en JJB et arts martiaux mixtes (AMM). L’essentiel du pourquoi je voulais faire des séminaires était simplement pour dire aux gens à quel point c’était essentiel le bjj dans une vie, non pas simplement pour la compétition ou l’autodéfense, mais pour la santé mentale. Mon enseignement est toujours relié à la survie en autodéfense, et dans la vie on doit aussi

apprendre à faire face à l’adversité. Avec le JJB, tu nages dans un océan de “vilains” requins, la seule chose que tu fais est de survivre, de penser au moment présent et à rien d’autre. Si tu as l’avantage sur ton partenaire d’entraînement, c’est aux prochains mouvements auxquels tu dois constamment penser et encore une fois, plus aucun tracas de la vie n’existe.

 

Certains humains ont besoin de beaucoup plus d’activités physiques que d’autres, il reste que c’est essentiel pour tous. Avec le JJB, ce que j’appelle affectueusement les câlins d’hommes, le cerveau sécrète de l’ocytocine, l’hormone du bonheur, ce qui pourrait favoriser au lien social. Effectivement, en faisant du JJB, nous nous retrouvons dans des positions spécifiques qui pourraient faire peur aux néophytes de cet art martial, mais on y tisse des liens, c’est une grande communauté qui peut devenir une famille, une très grande famille.

J’ai passé quelques heures avec cette belle famille de chez Evo Gym, où j’ai pu pratiquer l’art qui m’a sauvé la vie. J’ai adoré être en leur présence, chaque chose que j’enseignais était absorbée par les élèves de Sébastien Dubé et lui-même. C’était fascinant d’être là, avec des inconnus et de partager une partie de mon savoir, quand même un bon 20 ans de carrière, ça ne me rajeunit pas haha.

Mes hôtes ont été très accueillants, quelques personnes ont acheté mes vêtements et même s’ils ne l’avaient pas fait j’aurais été super content de mon expérience. Je voulais aller visiter l’île Moukmouk, mais je n’avais pas l’autorisation d’y aller, c’est une île privée. Depuis toujours je dis île Moukmouk quand je suis loin, enfin j’étais à une très courte distance de là, mais je n’ai pas eu cette possibilité de faire le crochet dans ma liste de choses à faire.

Manger

La journée se terminait, ils m’ont invité à manger en me posant la question où j’allais dormir.

Leurs yeux quand je leur ai dit que j’allais dormir dehors dans mon hamac!! Je ne comprenais pas pourquoi, il y a du monde qui dise que les moustiques dans le nord sont énormes, mais il ne faut pas charrier.

J’ai donc refusé leurs invitations à dormir chez eux et ma fille et moi avions repris la route jusqu’à Timmins, là où Shania Twain est née, il y avait un musée et on voulait le visiter le lendemain. (nope, il était fermé)

Arrivé au camping, il commençait à faire noir… C’est là que j’ai compris, ou plutôt c’est là que j’avais réalisé que je n’avais pas compris. Les moustiques ne sont pas plus gros qu’ailleurs, ils sont plus nombreux et voraces, ils ont faim. Ils sont une armée de petits vampires qui vont te vider de ton sang. On pouvait entendre la horde se précipiter vers le nouveau sang, vers nous. Notre première nuit à l’extérieur, dans quoi nous nous étions embarqué.


C’était incroyable, je n’avais jamais vu ça. Meleena et moi avions cuisiné en vitesse après avoir monté notre campement(son hamac-tente pour la première fois). La
bouffe était pleine de moustiques que nous avions fait cuire et ensuite mangés dans la voiture. J’avais échoué en omettant d’analyser le regard de la famille d’
Evo Gym.

Cette chère synergologie que je maîtrisais presque à une certaine époque.

L’aventure avait malgré ce phénomène, très bien commencé, j’étais hyper content de vivre ça avec ma fille. Ce n’est pas parce qu’on se fait dévorer vivant par des moustiques qu’on ne pourra pas avoir d’histoires intéressantes à raconter.


À suivre...



1 commentaire

  • generic cialis images Integuag https://ascialis.com/ – Cialis DUAFFIDO Amoxicillin 500mg Times A Day Daulfupillip Cialis BluettyKeeme Generic Stenda

    order cialis

Laisser un commentaire

français